comment trouver la motivation pour se dépasser et ne jamais abandonner
Passer à l'action

Ne jamais abandonner : 5 conseils qui fonctionnent vraiment

C’est le sport qui m’a appris à ne jamais abandonner. En effet, j’ai toujours été un passionné de sport. Depuis mon enfance, j’ai pratiqué la voile, le football, le basket-ball, le tennis, le ping-pong, la planche à voile, la course à pied et plus récemment la boxe française. Tous ces sports m’ont appris à faire des efforts et me dépasser en toutes circonstances. Mais je dois avouer que parmi tous ces sports, j’ai toujours eu un faible pour les sports de glisse. La planche à voile est à coup sûr mon coup de coeur jusqu’à maintenant. La vitesse à laquelle la planche file sur l’eau et l’adrénaline qui en découle resteront à coup sûr gravées dans ma mémoire 🙂 Aujourd’hui, les déménagements successifs m’ont bel et bien éloigné des plages de sable fin d’antan.

Quand j’y pense, ce n’est pas vraiment le paysage qui me manque car ma vie à la campagne me satisfait pleinement. J’y ai trouvé une paix intérieure sans équivalent que je n’abandonnerai pour rien au monde. Non, ce qui me manque c’est la vitesse, l’excitation, l’adrénaline. Comment les retrouver ? C’est par un heureux hasard, en regardant une vidéo sur YouTube, que la réponse m’est apparue. Le skateboard, non le longboard plus précisément, qui à l’origine permettait de surfer le bitume quand les vagues se faisaient attendre à la plage. Oui, c’est exactement ce qu’il me faut ! Je vais m’acheter un longboard et j’aurai à nouveau ces sensations qui me manquent tant 😀

C’est trop difficile !

Ça y est ! J’ai mon longboard entre les mains. Il est magnifique. J’ai hâte de pouvoir l’essayer et de vivre un pur moment de plaisir en filant à toute vitesse sur le bitume. D’autant plus que j’ai déjà fait de la planche à voile donc au niveau de l’équilibre, je devrai y arriver rapidement. Je me change rapidement et file l’essayer dans un endroit isolé, histoire d’être tranquille et de ne pas être trop gêné par la circulation. J’y suis, je monte sur le longboard mais je ne parviens pas à rester sur la planche – si ce n’est quelques secondes.

Je ne comprends pas, je ne pensais pas que ce serait si dur. Je réessaie encore et encore mais je n’y arrive pas. Chacune de mes tentatives d’équilibre se solde par un échec. Je m’agace. S’en suit de la colère. Je me dis que le matériel n’est pas bon. Puis je me rends à l’évidence, c’est contre moi-même que je suis en colère car j’ai sous-estimé la difficulté. Je me sens alors dépité.

J’abandonne !

Je n’en peux plus, j’en ai marre de tomber encore et encore, je rentre chez moi. Je me sens abattu. Je n’ai qu’une envie : abandonner et le revendre immédiatement sur Internet. Je me rends alors compte que je suis en train d’abandonner et cela me rend encore plus triste car ce n’est pas dans mes habitudes. Finalement, j’ai accusé le coup pendant une soirée puis le lendemain je me suis demandé comment j’en étais arrivé au désir d’abandonner aussi rapidement. Et voici les enseignements que j’en ai tirés 🙂

Mes conseils pour ne jamais abandonner

1. Fixez-vous un objectif atteignable

Une des raisons principales pour lesquelles on abandonne est que l’objectif de départ nous parait trop difficile à atteindre. Dans mon cas, j’ai sous-estimé les efforts nécessaires pour mettre en pratique les bases du longboard que j’avais vues dans les vidéos. Parfois, il est nécessaire de revoir rapidement l’objectif à la baisse quand on se rend compte que celui-ci est trop élevé et qu’on court droit vers une désillusion. L’idéal étant de le faire avant de démarrer l’activité et de toujours se fixer des objectifs qui nous challengent un peu mais pas trop non plus, donc à notre portée 🙂 Ainsi, on met toutes les chances de son côté pour ne jamais abandonner !

2. Vous devez faire des erreurs pour progresser

Quand on démarre une nouvelle activité, c’est normal de se tromper, de faire des erreurs. Et plus on fait des erreurs, plus on s’améliore. Mais attention ce n’est pas pour autant qu’on ne fera plus d’erreurs par la suite. Faire des erreurs est une composante essentielle du succès. Michael Jordan l’illustre bien lorsqu’il a dit : « j’ai raté 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi j’ai réussi. » Michael Jordan illustre parfaitement le fait de ne jamais abandonner malgré les obstacles et les échecs.

3. Libérez-vous de la peur du regard des autres

La peur du regard des autres est une peur fréquente quand on commence une nouvelle activité. Cette peur pousse malheureusement beaucoup de gens à abandonner avant même d’avoir essayé. Et pourtant ce qu’il faut comprendre, c’est que quand vous démarrez, personne ne s’attend à ce que vous soyez bon tout de suite. Au contraire, quand vous débutez une nouvelle activité, tout le monde s’attend à ce que vous soyez nul. Si vous avez besoin d’approfondir ce point, je vous invite à consulter cet article qui va vous aider à vous libérer de votre peur du regard des autres.

4. Créez les conditions idéales

Mon erreur pour débuter en longboard a été de mal choisir l’emplacement. J’ai choisi un chemin tranquille mais qui était assez étroit et aussi en pente. Il en résulte que je n’avais pas assez d’espace pour faire ce que je voulais et je me suis vite découragé avec l’envie d’abandonner ensuite. Quand vous commencez une nouvelle activité, vous devez créer les conditions idéales, celles qui vont vous permettre de vous améliorer rapidement. Dans mon cas, le lendemain de mon échec cuisant, j’ai choisi d’aller m’entrainer sur un parking avec un ami.

Cela m’a permis d’avoir plus d’espace pour tester des choses et aussi d’avoir quelqu’un pour m’aider à garder l’équilibre. Et j’ai adoré cette journée 😀 Quand j’y pense, c’est ce que j’aurais dû faire dès le début. Si un jour vous devez par exemple prendre la parole en public et que vous appréhendez, vous pouvez vous entrainer la veille avec quelques personnes positives et bienveillantes de votre entourage. Cela vous aidera à progresser rapidement grâce à leurs retours empreints de bienveillance 🙂

5. N’ayez aucun regret !

Quand j’ai échoué le premier jour avec mon longboard et que j’ai voulu le revendre dans la foulée, j’ai senti que j’aurais des regrets par la suite. Je savais au fond de moi que je n’avais pas donné tout ce que j’avais. Et c’est pour ça que j’ai décidé de réessayer le lendemain. Je sais aujourd’hui que je continuerai à pratiquer ce sport car ma persévérance a fait que j’ai atteint un niveau suffisant pour prendre suffisamment de plaisir et avoir envie d’en faire régulièrement. Pour atteindre un objectif qui nous tient à coeur, il faut se donner à fond et ne jamais abandonner au début, quand c’est le plus difficile.

Et si après avoir donné votre maximum et appliqué chacun des conseils précédents vous souhaitez encore abandonner, vous pouvez le faire. Car vous n’aurez aucun regret à ce moment-là. En plus, cette expérience vous aura sûrement appris des choses sur vous-même. Et surtout, que vous choisissiez d’abandonner ou de persévérer, soyez fier de vous ! Car quoi qu’il arrive, vous devez toujours être votre premier supporter 😉

Si vous aussi vous pensez que le fait de ne jamais abandonner est la clé de la réussite, partagez cet article 😉

Photo by Jenny Hill

Previous Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply