comment lutter contre la manipulation
Passer à l'action

Comment lutter contre la manipulation

Chacun d’entre nous a été, est, ou sera un jour confronté à la manipulation, directement ou indirectement. Nous manipulons tous de façon « normale » à un moment donné de notre vie mais pas forcément avec la même intensité ni avec les mêmes objectifs. Certaines personnes usent – et abusent – de la manipulation à des fins pas forcément bienveillantes. Souvent, ce sont des collègues, patrons, amis ou encore membres de la famille qui vont user de stratégies de manipulation afin de nous amener à faire ce qu’ils veulent, sans prêter attention à nos désirs. Pour lutter contre ces tentatives de manipulation, affirmer ses besoins et dire non à des demandes qui ne nous conviennent pas, il existe plusieurs stratégies.

Repérer la manipulation

La première étape est de repérer une situation de manipulation et notamment qui vous manipule, comment et pourquoi. Bien souvent, la manipulation est subtile et n’est pas évidente à détecter pour un oeil « novice ». Elle peut aussi être installée depuis longtemps et revêtir une apparence familière, presque banale. Par exemple, votre tante adorée vous invite tous les dimanches à déjeuner et vous prépare un gratin de pommes de terre, votre plat préféré. Vous la trouvez très attentionnée, gentille et bienveillante envers vous. Et vous avez peut être tout à fait raison de le penser. Une relation bienveillante entre deux personnes est très facile à reconnaitre. C’est une relation où l’expression des besoins de chacun est respectée et ne conditionne ni l‘amour, ni le respect et la bienveillance portés mutuellement.

Par exemple, vous exprimez avec respect à votre tante le désir de partir en weekend avec vos amis la semaine qui arrive et vous excusez donc de ne pas pouvoir venir au déjeuner dominical. Si la relation est basée sur la bienveillance et l’amour, votre tante vous répondra « pars donc avec tes amis et surtout amuse-toi bien, nous nous verrons la semaine d’après ». Si elle vous dit quelque chose du style « comment peux-tu m’abandonner comme cela, moi qui t’ai toujours accueilli à bras ouverts dans ma maison ! Quel égoïsme ! « , cela s’appelle du chantage affectif et c’est par définition de la manipulation.

Le message subliminal est le suivant : pour continuer à être aimé par cette tante, vous devez faire ce qu’elle attend de vous, c’est à dire venir tous les dimanches pour lui tenir compagnie. Si vous avez un besoin différent du sien et que vous l’affirmez, elle ne pourra plus continuer à vous aimer. C’est donc un amour conditionnel qui dépend du fait d’aller ou non dans le sens de ses besoins à elle.

Déjouer la manipulation

S’interroger sur soi-même

Vous devez d’abord être au clair avec vous-même et regarder les choses de manière objective. Etes-vous vraiment égoïste de vouloir partir en weekend avec vos amis ? Etes-vous cruel de laisser cette femme seule chez elle un dimanche ? Est-ce à vous de lui tenir compagnie et de la rendre heureuse ? Avez-vous la responsabilité de son bonheur entre vos mains ?

Il est important de vous poser ces questions car la personne qui vous manipule manie plutôt bien la culpabilisation. Elle sait sur quelles valeurs et croyances appuyer pour que vous vous sentiez coupable et finissiez par faire ce qu’elle veut. Chacun est seul responsable de sa vie. Votre tante est responsable de son bonheur et vous êtes entièrement responsable de l’impact que peuvent avoir des paroles manipulatoires sur vous.

La contre-manipulation

Une fois que vous êtes totalement transparent avec vous-même et avec votre morale, vous pouvez utiliser des techniques de contre-manipulation qui vous aideront à vous affirmer et à ne pas entrer dans le jeu de la personne qui vous manipule. Tout d’abord, n’essayez surtout pas de vous justifier. Ce que le manipulateur souhaite, c’est avoir un impact sur vous, vous toucher afin que vous rentriez dans son jeu. Se justifier, c’est s’accuser. Simulez l’indifférence même si les paroles de votre interlocuteur vous touchent et ne montrez aucun sentiment.

Vous pourriez par exemple répondre à votre tante quelque chose du style « tu as le droit de penser que je suis égoïste mais moi j’ai la conscience tranquille car j’ai le droit de faire des activités qui me tiennent à coeur.  » Ainsi, vous vous protégez des attaques de votre interlocuteur en n’y réagissant pas et il n’a donc aucune prise sur vous.

La confrontation

La confrontation est la deuxième option pour vous. Il s’agit de renvoyer à l’autre sa responsabilité et ses besoins. C’est une technique qui va vous demander de faire preuve d’une bonne dose d’affirmation et de prendre le risque de déplaire à votre interlocuteur. Dans le cas de votre tante, la réponse confrontante ressemblerait à  » quand je ne viens pas le dimanche, tu te sens seule et abandonnée, dois-je donc renoncer à mes loisirs pour te prouver mon affection ?  »

Pour faire face et résister à la manipulation, il est primordial d’accepter l’idée de déplaire et donc de passer pour une épouse égoïste ou un collègue antipathique. Mais déplaire aux autres, c’est gagner en liberté d’être soi.

Likez si cet article vous a été utile 😉

Photo by Drew Hays

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply