comment réussir à dépasser ses peurs et avoir confiance en soi
Passer à l'action

4 étapes importantes pour dépasser vos peurs

Que celui ou celle qui n’a jamais eu peur lève la main. Personne ? Bon. En réalité la peur est une émotion que l’on a tous déjà rencontré au moins une fois dans sa vie et il est possible et même très sain qu’on ait encore affaire à elle dans le présent et dans le futur. A la base, la peur est une émotion ayant un rôle d’alarme qui est indispensable à notre survie car elle nous informe des dangers et focalise notre attention afin de trouver une réponse appropriée à une menace le plus rapidement possible.

La peur est aussi une émotion que l’on recherche, certains plus que d’autres, en regardant des films d’horreur ou en expérimentant le saut à l’élastique par exemple. En effet, la peur s’accompagne de sensations intenses qui nous donnent le sentiment d’être vivant. A d’autres moments, elle peut être plus handicapante et nous empêcher de mener à bien des projets qui nous tiennent à cœur. Nous allons donc nous intéresser à ce que nous pouvons faire pour apprivoiser nos peurs afin de les transcender et réaliser ce qui est important pour nous.

1. Acceptez vos peurs

Tout d’abord, avant même de penser à dépasser nos peurs, il faut déjà accepter d’avoir peur. En effet, prendre conscience de sa peur est le premier pas vers le courage. On pense souvent que le courageux n’a pas peur mais en réalité il agit malgré la peur. Avoir peur ne fait pas de vous quelqu’un de faible, lâche ou moins intéressant que les autres. Cela signifie simplement que vous faites partie des êtres humains. Lorsque vous vous cachez la vérité et que vous évitez soigneusement vos peurs, vous fuyez les situations anxiogènes et risquez de rater des occasions importantes de votre vie.

2. Exprimez vos peurs

On sous-estime souvent le pouvoir de la parole. Dire quelque chose à quelqu’un est tout à fait différent du fait de se le dire à soi-même, dans sa tête. Quand on est enfermé dans un monologue intérieur, on a de fortes chances de se stresser davantage qu’on ne l’est déjà, en se construisant un scénario catastrophe. Par exemple, si vous avez peur de prendre la parole en public, vous pouvez imaginer que vous allez oublier de fermer votre braguette et que tout le monde le remarquera et se moquera de vous. En revanche parler de ses peurs à une ou plusieurs personnes permet de les dédramatiser.

Cela peut aussi vous permettre de vous rendre compte que vous n’êtes pas le seul à avoir ces peurs et vous pourrez ainsi partager des astuces avec ces personnes pour surmonter vos peurs. Comment Michel qui était quelqu’un de très anxieux à l’idée de prendre la parole en public, a réussi à dépasser son trac et fait maintenant des conférences régulièrement. Ou comment Marie qui nourrissait une véritable peur des relations amoureuses a réussi à s’engager dans une relation et s’est récemment mariée. Ils pourront ainsi vous faire bénéficier de leurs stratégies ou vous communiquer les coordonnées de leur thérapeute 😉

3. Imaginez le pire scénario

On croit souvent qu’on connaît bien nos peurs, qu’on y a bien réfléchi et qu’on a bien analysé pourquoi on avait peur. En réalité, vous n’avez sûrement qu’une idée floue et imprécise de ce qui pourrait réellement vous arriver si vous étiez confronté à ce qui vous fait peur. Et ceci pour la simple et bonne raison qu’imaginer précisément ce qui pourrait se passer dans une situation angoissante est angoissant en soi. Donc il est plus facile d’éviter de se représenter mentalement le danger et d’éviter physiquement la situation stressante. Sauf que le danger paraît d’autant plus insurmontable qu’il est flou. C’est un cercle vicieux.

Prenez donc un papier et un crayon et rédigez le pire scénario catastrophe en rapport avec votre peur. Si je marche dans les allées de ce centre commercial et que je croise tous ces gens, que peut-il m’arriver réellement ? Si je m’évanouis, que se passera-t-il ? Que vont penser les gens s’ils me voient m’évanouir ? Vont-ils m’aider ou se moquer de moi ? Allez au bout de toutes les questions que vous vous posez par rapport à une situation stressante donnée. Cela vous permettra de vous rendre compte que la catastrophe que vous imaginiez n’est pas si terrible que ça.

4. Avancez progressivement vers vos peurs

Dressez tout d’abord la liste des choses qui vous font peur : les situations anxiogènes, les choses que vous voulez faire mais dont vous ne vous sentez pas capable comme aller vers les autresparler à un inconnu dans la rue, prendre la parole en public, raconter une blague devant plusieurs personnes, etc. Cette liste sera celle des défis qu’il faudra relever petit à petit et à votre rythme. Par exemple, si vous avez peur d’aborder une fille dans la rue pour lui demander son numéro, vous allez d’abord aborder quelqu’un qui ne vous fait pas peur, avec lequel il n’y a pas d’enjeu de séduction, comme une personne âgée.

Demandez-lui le chemin pour aller à tel métro ou la boulangerie la plus proche. Faites cet exercice jusqu’à ce que ce soit facile et qu’il n’y ait presque plus d’appréhension. Puis abordez des femmes séduisantes pour leur demander l’heure ou votre chemin. Il y a peu de chances pour qu’elles vous envoient balader si vous êtes perdu. Enfin, abordez des femmes pour leur demander leur numéro. Ici, il ne s’agit pas d’enlever toute peur mais de la faire diminuer pour que vous puissiez enfin passer à l’action.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le 😉

Photo by Carl Cerstrand

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply